Il aura fallu que la France valide son talent (deux Avignon en 2017 et 2018) pour que la Flémalloise Manon Lepomme trouve sa place en Belgique. Autant en chroniqueuse délurée sur la Première (chaque lundi, vers 7 h 25) que sur les scènes, petites ou grandes, de Wallonie.

 

 

 

Chaque samedi, Christophe Combarieu, vous donne rendez-vous dans "Scènes sur Seine" sur BFM PARIS, la première chaîne d'info de la région parisienne. Il était au spectacle de Manon au palais des glaces.

 

Voyez ce qu'il en a pensé.

 

Manon était l'invitée de l'émission Max et Vénus, revivez cette leçon de cuisine déjantée!

Entretien avec Manon Lepomme dans le cadre de la conférence de presse du festival du rire de Bastogne 2019.

"J'adore venir jouer à la campagne" 

Article du quotidien Sudpresse

Le 8/9 Vivacité - Non, je n'irai pas chez le psy... Je fais un Tour de Belgique ! - 17 Septembre 2018

Manon Lepomme était l'invitée du 8/9 ce 17 Septembre 2018 pour parler de sa tournée !

"L’humoriste belge Manon Lepomme était avec nous ce matin pour nous présenter son deuxième one-woman show : "Non, je n’irai pas chez le psy".

Au lieu d’aller voir un psychologue, Manon Lepomme utilise son spectacle comme thérapie. Dans Non, je n’irai pas chez le psy, l’humoriste nous raconte sa vie. Les bons comme les mauvais moments. Le tout avec beaucoup d’humour et d’autodérision.

C'est une thérapie sur scène déjà, c'est beaucoup plus drôle. 

Depuis toute petite Manon faisait des petits spectacles - depuis l'âge de 5-6 ans. "Ce qui m'a inspiré c'est François Pirette" - l'ennemi ! Je l'imitais tout le temps et ça ne m'a jamais quitté. J'ai suivi tous les cour possible d'art dramatique, de diction, ... 

Prof dans sa première vie, elle était assez sévère. "Je suis très bon public aussi - je ris pour rien". Et oui, je suis battante aussi, rien ne m'arrête j'ai même joué un spectacle en béquilles. 

Comment expliquez-vous que les salles se remplissent aussi vite ?

"Beh parce que je suis drôle" ! non c'est toutes générations, ça intéresse plein de monde qui s'y retrouve, c'est le bouche à oreilles qui marche, c'est très interactif presque improvisé,  ..."

Interview à retrouver dans son intégralité en cliquant ici.  

L’image contient peut-être : une personne ou plus, gros plan et intérieur

Sous-catégories